On a tous une bonne histoire de caca (2)

20 mai

Précédemment dans "Souvenirs, souvenirs" :
 
Pour lutter contre une petite déprime, Nanette a décidé de livrer son terrible secret : son histoire de caca la plus honteuse mais aussi la plus poilante. Elle prend un véritable risque de perdre son lectorat si précieux mais après tout : même Brad Pitt va sur le pot !
Dans l'épisode précédent,on découvrit qu'après avoir mangé une pizza aux St Jacques, elle fut prise de...dérangements intestinaux. Prisonnière des transports, elle décida de tenter les toilettes du Mcdo.
Peine perdue ! Elle se retrouva donc, avec une copine dans une petite brasserie.
 
 
J'ouvris la cabine et me débarrassai de mon jean, le baissant sans même le déboutonner... J'aperçus brièvement le papier peint défraîchi sur les murs et une chaînette pour tirer la chasse d'eau devant moi. Étrange. Une idée passa subrepticement dans mon esprit "y'avait-il du papier ?"
 
L'ultime délivrance approchait... il me restait une fraction de seconde. Cette fraction de seconde suffit pour que j'ai le temps de découvrir...
 
DAMNED ! Horreur suprême ! Vieux démon des toilettes du centre de loisirs de mon enfance...
 
 
 
 
 
 DES CHIOTTES A LA TURQUE
 
toilettes-turques.jpg
 
 
 
Trop tard...
 
Pour ne pas heurter ta sensibilité (car tout comme moi, tu es une princesse et les princesses n'ont JAMAIS la diarrhée), je te passerai les détails de ce qui se passa dans cet espace confiné.
Je te dirai juste que je suis nulle au tir à l'arc (sauf sur la Wii), que je ne connais pas mon œil de visée et qu'au bilboquet j'ai le niveau zéro. Bref, les sports de précision, c'est pas mon truc, tu me suis ?
Je te préciserai également que ces foutues St Jacques avaient dû passer depuis longtemps la date de péremption vu la violence de l'explosion qui s'ensuivit...
Je fais une pause, évoquer ce souvenir me fait pleurer et ce n'est pas le but, vu que tu es censée te poiler en lisant mon humiliation et moi aussi (je n'ai réussi à en rire que trois ans après les faits).
 
Pour couronner le tout, point de papier hygiénique. Ou plutôt si. Marron le papier. Du papier de verre grain fin.
 
Je me rhabillai en vitesse et contemplai mon méfait. Les dégâts étaient considérables et ne me laissaient pas d'autre choix que de proposer au patron de nettoyer...
 
Mais à l'époque, j'étais une très mauvaise chrétienne : je sortis en vitesse, prit Julie par le bras et traversai la rue à toute vitesse. Direction le RER B !
 
Je dus faire un nouvel arrêt chez Julie (qui avait des chiottes NORMALES chez elle) histoire d'en finir une bonne fois pour toutes, ce qui dura environ 45 minutes.
 
Je n'ai jamais oublié ce bar-brasserie et les rares fois où je vais à Paris, les très rares fois où je passe devant... je change de trottoir. Des fois qu'on me reconnaisse !
 
 
 
P.S : Si après ce récit, tu ne veux plus me parler, je comprendrai. Mais souviens-toi que je n'avais que 20 ans et que j'étais une pauvre mère célibataire qui se battait pour s'en sortir.
 
P.S 2 :  Ouais je sais, bidon mon excuse !

Vous aimerez aussi...

30 commentaires

  1. Poulette Dodue20 mai 2010 à 09:04


    Je reste !! C'est pas une chiassounette (Supra euphémisme !) qui va rompre notre blogamitié non mais !
    Heu t'as pas prévue de St Jacques au mariage, non pas ce que hein ...


    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. Non, pas de Saint Jacques. Je n'en consomme que dans des lieux où je sure de pouvoir me soulager à mon aise !



      Supprimer

  2. Etant donné ton jeune âge au moment des faits, disons que je t'accorderai le non-lieu.
    Tu as beaucoup d'humour d'en rire aujourd'hui car il m'est arrivé un truc caca (que je ne raconterai pas, inutile d'insister) et ben même plusieurs années après, il m'en reste un souvenir cuisant !


    RépondreSupprimer

  3. ah les chiottes à la turc! ça fait un peu parti de mon récit!
    Bon alors le truc: je suis allée en Inde en juillet dernier... Donc j'imagine que tu t'imagines bien que j'ai souffert de ce truc infâme, dégueu, naze, chiant (mouhaha super jeu de mot...) qu'est
    la tourista!
    Quand on a la chiasse en France, on n'imagine pas qu'il peut y avoir pire... (et ben si). Après un retour d'un petit weekend à Mamarappuram où on (on était 6) a mangé dans des restos (sympathiques
    mais bon, voilà quoi...), on est 4 sur 6 à être revenus malades...
    On devait prendre le bus pour rentrer (ah les bus indiens, grands souvenirs...), on avait tous envie de faire caca mou, et on avait 2 heures de trajet debout... A la sortie de la gare, on s'est
    tous dégrouillé d'aller aux chiotes de la gare, on donne vite fait la petite pièce, et hop dans les toilettes (turc aussi mais bon on avait l'habitude depuis le temps) Et là, la chiasse de la mort,
    c'était tellement liquide que je me demandais si je faisais pipi ou caca (en fait c'était du pipi par le trou du cul...) ça va, c'est pas trop cru...?


    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. Dans mes bras wiwifan !!! Tu vois quand je te lis, je relativise... Il existe des chiasses en Asie qui sont bien pires que la mienne...


      (ça devait être super l'Inde !)



      Supprimer

  4. J'en étais sure pour le papier verre marron. C'est une constante : dans les chiottes à la turque il y a toujours du papier toilette tellement irritant que tu ne sais même pas où on peut l'acheté,
    même les supermarchés ont arrêtés d'en vendre.
    En fait juste quelques drogueries tenues par du personnel qui a connu la guerre en a encore quelques stocks (qui doit dater de la guerre aussi) ...je le sais c'est le PQ qu'on utilisait en
    archéologie pour emballer les objets avant la découverte du minigrip plastique !


    RépondreSupprimer

  5. mdr Nanette, je pense que tu as bien souffert aussi! Moi j'en garde un bon souvenir, on s'est quand même bien marré (sur le moment on souffrait mais la situation nous faisait bien rire car on se
    disait, au bout de 15 jours on a toujours pas eu la tourista^^)
    L'Inde c'était trop cool, on y est resté un mois, c'est passé supeeer vite!
    (J'avais oublié de dire que là bas y avait pas de PQ of course^^, on avait prévu des rouleaux pour un mois^^)


    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. J'ai eu la tourista en Tunisie. Je ne buvais que de l'eau de source en bouteille...et des cocktails...avec glaçons : erreur fatale !


      Un pays sans PQ...arrrrrrrrggggggggh ! Même si c'est meilleur pour la planète !



      Supprimer

  6. Toujours avoir des mouchoirs en papier dans son sac !!!
    J'ai une autre histoire de pipi (je ne fais jamais caca, moi, comme toutes les princesses, ou alors des roses) : très grosse envie, en sortant du grand bazar d'Istanbul. Trop cool, sur le plan, on
    nous dit qu'elles sont à deux mètres en sortant. Oui, mais voilà, je parle très, très mal le turc. Et voilà deux petites portes surmontées d'un mot incompréhensible, et moi, pauvre choses se
    tortillant devant, en attendant que quelqu'un y entre ou en sorte, histoire de voir ou c'est mâle et où c'est femelle... Mon Gros Poilu me propose d'y aller en éclaireur... "Et si tu rentres chez
    les dames, tu vas finir comme dans Midnight Express..." J'ai attendu trèèèès longtemps. Le Turc moyen ne doit pas faire boucou pipi. Pourtant, avec ce qu'ils sirotent de thé...
    Bisous, et merci pour ces tranches de rigolade (salutaires en ces temps de baby blues)


    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. Oooh baby blues, j'oubliais ce côté-là... Bon faut que j'essaie de te faire rigoler un max alors !


      Tu allaites ta fille (si c'est pas trop indiscret hein ), moi j'ai l'impression que c'est ce qui avait déclenché un peu
      ma déprime, je n'y arrivais pas bien et ça me minait !



      Supprimer

  7. Pas besoin d'avoir la tourista dans les pays exotiques pour avoir des soucis intestinaux. Les médocs anti-palu suffisent. Ainsi, mon chéri et moi, après 7 ans de vie commune, avons découvert que tu
    peux faire comme tu veux, mais quand tu te lèves la nuit à l'hôtel à l'autre bout de la planète, eh ben ça passe pas inaperçu... Fin d'un mythe donc, mon amoureux faisait bel et bien caca.
    (Entre nous, notre fille on l'appelle Malarone, parce que bah, une fois qu'on était réveillés tous les deux, autant en profiter, hein!)


    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. Hé hé hé ! Réveils coquinous chez les Papadoums ! Et voilà comment un traitement anti-palu a agrandi la famille !



      Supprimer

  8. J'ai aussi des histoires de PAS caca: je peux faire un trajet de 2000 km en voiture sans faire ni pipi ni caca tellement je défaillis depuis toute petite à l'idée d'un chiotte à la turque. ET tu
    sais pourquoi? Parce que le grand con que tu trouves bogosse, aka mon frère, m'avait raconté que quand tu tires la chasse tu prends ta douche en même temps! Du coup, pour pas que j'explose, mon
    père était obligé de sortir de l'autoroute pour que je puisse aller me soulager dans la campagne...


    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. Oh sacré humour le Papa Touille !


      Moi aussi j'ai des histoires de pas caca, c'est l'histoire de ma vie : je peux rester plusieurs jours sans aller faire popo, si je ne suis pas sure de la propreté des lieux, au camping notamment
      !



      Supprimer

  9. Ce sujet m'inspire, dis donc. Me rappelle d'une fois où mon Paramètre, environ 30 ans à l'époque des faits, a quitté une chambre d'hôtel hongrois (haaaa, la bouffe hongroise!) très précipitemment
    en laissant son PC sur le lit, rapport que la femme de ménage arrivait et allait découvrir l'ampleur du désastre des toilettes (comme toi rien pour nettoyer). Il a prétendu à son boss qu'il s'était
    fait chourrer le PC...


    RépondreSupprimer

  10. Et non, je n'allaite pas ma Crapulette. Je crois que c'est l'idée que c'est vraiment, ce coup-là, la petite dernière, qui me file ce cafard très moche (je ne suis pas encore périmée, mais bon, plus
    près de la ménopause que de l'acnée juvénile ).Et là, ma deuxième me répond "Mouarffff, t'as déjà dis ça pour moi et y'en a deux d'arrivés derrière, alors, hein... ?! Bref, permier sourire ce
    matin, sûrement de voir sa mother se bidonner sur ton post. Que du bonheur !!! J'espère que tu nous raconteras bientôt aussi des hsitoires de couches
    atomiques-thermo-radioactives-de-la-mort-qui-tue (copyright du grand-frère parti ce matin, pas pleurer...)


    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. Je comprends mieux ton blues... Pas facile d'écrire le mot "Fin", mais comme dit ta grande, on ne sait jamais.


      Et puis la Crapulette, il faut en profiter ! Ils devraient toujours rester tout petits (et pas ado !)...



      Supprimer

  11. Tu peux me filer l'adresse du bar, stp? C'est juste parce que j'habite un peu dans le coin...


    RépondreSupprimer

  12. Camping? Mais tu n'y penses pas! Partager mes toilettes? biiiiiih, c'est un coup à pas faire pendant TOUTES les vacances!!!! ;-)


    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. Un de mes Ex, Johnny le bûcheron m'a trainée dans un camping sordide... J'ai frôlé l'occlusion à 2 jours près... Une fois rentrée CHEZ MOI, tout est rentré dans l'ordre !



      Supprimer

  13. Moi aussi une histoire de caca ! (bien sur je précise que je ne suis pas directement impliquée vu que les filles ne font ja-mais caca, c'est bien connu)... Il était une fois un groupe d'ados en
    colo en Corse qui chopèrent une gastro monumentale. Ladite gastro se propagea dans toute la colo parce que le principe des colos c'est que tu partages tout :D Or, la colo se passait en ... camping
    ... Camping non sans rappeler le délicieux bar où Nanette déposa un jour ses cocquilles St Jacques puisque les toilettes étaient là aussi à la turc ! MIAM ! N'oublions pas qu'en camping, tu dois te
    balader avec ton papier depuis ta tente jusqu'aux toilettes, ce qui demande un minimum de prévoyance quant à la quantité de feuilles nécéssaires à tes (gros) besoins.
    La station service à côté a beaucoup profité de nous : en échange de petits achats elle nous ouvrait ses toilettes propres, avec papier... haaa, le bonheur :)


    RépondreSupprimer

  14. mon dernier souvenir de caca a moi remonte a l'école maternelle .. mais bon, je te pardonne ma fille !!!
    héhéhé


    RépondreSupprimer

  15. Ben moi quand j'étais petite, je n'arrivais pas à faire pipi dehors quand on voyageait (loin, y'avait pas l'autoroute ...), à cause du vent !!


    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. A cause du vent, tu ne pouvais pas faie pipi ? Moi, côté pipi, ça peut aller, par contre je suis une verrouillée du caca (contrairement à l'épisode de ce billet !)



      Supprimer

  16. terrible cette histoire! peut-être que le patron à viré ses chiottes à la turque après ton passage remarquable?


    RépondreSupprimer

  17. Dégueeeeeeeuuuuu !!!
    Lol...
    Homme a cru que je chialais tant je pouffais (pas ri aux éclats il aurait voulu lire et je ne voudrais pas qu'il m'imagine à ta place, pour le gore il y aura l'accouchement...)
    Bah j't'aime toujours va, tu m'as fait rire !!!


    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. Aaaaaaaaah m'accouchement, c'est le summum du gore ! Il parait qu'on fait toujours un ptit quelque chose sur la table en poussant ! N'oublie pas ton microlax pour faire le vide avant



      Supprimer

  18. Arrêtes tes conneries c'est laid !
    Bon.
    Microlax déjà dans tiroir de la salle de bain.................


    RépondreSupprimer

  19. Ah Nanette ! je rentre de vacances ce matin et je suis en train de me retenir de rire au bureau (parce que j'ai plein de boulot en retard sur mon bureau et je suis pas sensée rigoler,hein !)...
    J'ai passé mes vacances à ramasser de la merde...et pas la mienne !!
    mon fils a fait l'apprentissage de la propreté la semaine dernière...le pipi,ça marche pas mal mais le caca atterrit toujours dans le slip pour l'instant !!
    Nettoyage de caca sans machine à laver dans la location saisonnière,of course !!
    bref, je saisis bien de quoi tu parles !!
    Allez, bonne journée à toi !!


    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. Je me demandais où tu étais passée, je suis rassurée ! Bon courage pour la propreté...j'avais oublié ce détail merdique de la maternité !!



      Supprimer

Newsletter