Classe de découverte

18 mai

 
 
StOuenChateau2004.jpg
Depuis que je suis maman, j'ai pris l'habitude d'être séparée de mon fils. Tout petit, et encore au sein, je dus le laisser aux bons soins de ma soeur pour cause baccalauréat blanc (puis bac tout court quand il eut 4 mois).
Quand son père fut prêt à assumer son rôle, je dus lutter contre moi-même et cet instinct de louve pour lui laisser son fils un week-end entier (ce que je ne regrette pas, pour moi, petit con ou pas, ça reste son papa). Cela leur permit de créer un lien...
 
Les années passant, le Grand fut assez grand pour passer un mois d'été avec son père. Il me revenait bronzé (enfin, plus que d'habitude quoi), avec 3 kilos en plus et 5 centimètres de gagné (le Haricot ne grandit qu'en été, mais alors, attention les yeux).
Et une routine s'installa progressivement : je savais que mon fils serait absent la moitié des vacances, ce qui me laisserait du temps pour moi et pour mon couple.
 
Donc, pour moi, cette histoire de classe de découverte du 17 au 21 mai, c'était du pipi de chat. Avec Monsieur, nous passâmes une soirée à nous foutre de la gueule des mamans hyperanxieuses présentes à la réunion d'information :
 
- Monsieur, l'hôpital le plus proche, c'est l'hôpital des enfants de Tours ? Non, je dis ça parce que celui de Blois est moins bien, donc vous comprenez, au cas où... Et pour le rapatriement, ça se passe comment ?
 
Moi, je n'avais AUCUNE inquiétude, si ce n'est celle du trajet en car. Je redoutai les chauffeurs pochtrons.
 
C'est donc la fleur au fusil que nous préparâmes gentiment la valise du voyageur, munis de la liste du "trousseau". J'y ajoutai son déo de pré-ado (parce que bon, dans l'espace confiné du car, ça pouvait faire désordre !), et lui demandai négligemment s'il désirait qu'on mette une peluche pour l'heure du dodo. Hors de question, Monsieur était un grand maintenant. Un grand qui comptait bien conclure avec Miss Roxane à la boum de fin de séjour. Roxane... je la hais, mais tu t'en doutes.
 
Lundi matin, à 7h00, nous étions devant le car et j'avais quelques crampes d'estomac. Rien de bien méchant. Nous dûmes nous séparer une première fois pour "l'appel". Je crus l'espace d'un instant, être en train de faire une fausse couche tant mes douleurs étaient intenses.
Le Grand revint vite me dire qu'il repartait taper la discut' avec Roxane et Julien. Sale petit ingrat ! Quand je pense que j'ai accouché sans péridurale d'un ingrat pareil. Quand il sera parti, je viderai sa chambre de tout ses jouets et la peindrai en noir corbeau. Ça lui fera les pieds !
 
La maîtresse vint me saluer et me trouva quelque peu tendue (n'importe quoi !). Je lui répondis que non, pas du tout, puisque "j'ai l'habitude d'être séparée de mon fils, je n'ai AUCUNE inquiétude".
 
Bientôt ce fut l'heure de monter dans le car... Mon estomac n'était que douleur depuis 30 minutes. Je sommai le Grand de s'asseoir côté fenêtre pour que je puisse le voir, tout en me pétrissant le ventre pour arrêter cette douleur lancinante.
 
Le Grand me regarda une dernière fois par la vitre, me faisant des coucous joyeux. Quand le chauffeur mit en route le moteur, je sentis une larme couler le long de ma joue. IMPOSSIBLE. Je suis une rodée de la séparation mère-enfant moi madame !
Le Grand s'en aperçut et je lus un peu de tristesse dans ses yeux. J'essuyai donc cette petite garce fissa, je n'étais pas une gonzesse et je ne voulais surtout pas qu'il culpabilise.
 
Le car s'éloigna et je dus lutter pour ne pas courir après. Parti, il était parti. Les cinq prochains jours, il les passerait dans un château de la Loire, qu'il quitterait pour en visiter d'autre.
En remontant dans la 106, j'éclatai en sanglots. Pas possible d'expliquer pourquoi. Il ne partait QUE 5 jours. Était-ce le fait qu'il partait pour la première fois sans quelqu'un de la famille ? Sans doute.
 
N'empêche, ça faisait longtemps que je n'avais pas ressenti cette sensation d'arrachement... Vivement le soir que j'écoute le message de la maîtresse sur la boîte vocale pour être sure qu'ils sont bien arrivés...
 
 
P.S : En photo, le château de Saint Ouen Les Vignes où séjourne mon nourrisson. Au programme : visite des châteaux de la Loire, d'ateliers d'artisans...et de vignobles et de caves : ordre est donné au Grand de ramener une boutanche pour sa mère !
 

Vous aimerez aussi...

11 commentaires


  1. Ben c'est normal de verser une larme !
    Profitez bien de ces 5 jours, Monsieur Nanou et toi !!


    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. Ils sont bien arrivés, et je vais de ce pas écouter le répondeur de l'école !



      Supprimer
  2. Poulette Dodue18 mai 2010 à 09:20


    LE premier départ SEUL . Bah c'est une vrai étape ça ! Les répondeurs séjour/colos c'est trop drôle surtout si ce sont les gamins qui enregistrent !
    Bon maintenant que ton Haricot est en balade c'est la teuf avec Nanou à la casa ;-)


    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. Une mini teuf...j'suis indispo cette semaine ! Il est furax le pauvre ! Selon lui, j'ai intérêt à me rattraper avant mon séjour à l'hosto !



      Supprimer

  3. Mouais... En vrai, on a l'explication à la fin de ton post : les caves !!! T'es jalouse !!! Tu voulais partir avec lui pour choisir toi-même les bouteilles...
    Ne t'inquiète pas, c'est normal de flipper : quand mes princesses partent chez leur père, c'est limite si je ne dis pas "ouf, un peu de calme" (j'assume complètement, et Dieu sait que l'ex en tient
    une sacrée couche), mais parir à Cambridge ou à Berlin ? Là aussi, j'ai mal au ventre. Et dire que mon Roudoudou en sucre part jeudi et vendredi dans la Manche et que c'est la première fois et que
    je m'aperçois que depuis quelques semaines, mon cerveau zappait volontairement l'information. Jeudi, c'est après-demain. Arghhhhh... Tu m'as servi de post-it sur ce coup-là.
    Bisous !


    RépondreSupprimer

  4. je pense que c'ets la situation mème du car et de l'attente qui nous donne cette impression horrible de "rupture ..
    Bon courage a toi miss !
    bisous


    RépondreSupprimer

  5. OUla j'ai mal au ventre pour toi...!


    RépondreSupprimer

  6. Coucou Nanette!
    j'ai une question qui me travaille, à te poser à propos de la mooncup, est-ce que tu pourrais me laisser ton mail (je ne trouve pas où te contacter en perso sur le site) ou me laisser un mail à mon
    adresse :lystopia@yahoo.fr

    Merci d'avance !


    RépondreSupprimer

  7. Bien, j'espère que le trajet s'est bien passé et que tout va bien... et que tu profites de ta soirée et des 4 prochaines !


    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. Tout s'est bien passé. Y'avait une grosse pancarte sur la porte de l'école "Les CM1 sont bien arrivés", même pas un ptit mot perso pour moi !


      Aujourd'hui, c'est atelier taille de pierre pour les ptits loups, je vais avoir un beau caillou pour ma fête des mamans !



      Supprimer

  8. On a beau être habituées, on s'habitue pas, voilà tout. Pourtant, c'est pas faute d'entraînement! ;-) Et puis le pire: on dit fête à la casa, et on se surprend comme deux vieux cons à parler de
    l'absent!


    RépondreSupprimer

Newsletter