Couches lavables : infos de base

20 juillet

Mercredi dernier, Milanette m'écrivait ceci en commentaire de mon billet :

"Coucou Nanette, moi j'ai un souci avec les couches lavables c'est que je ne comprends pas comment ça marche. Je suis peut-être un peu simple d'esprit mais j'ai regardé vaguement (il est vrai) sur le net et je ne sais pas ce qu'il faut comprendre, il y a des trucs lavables d'autres non... bref pourrais-tu faire un billet explicatif. Je ne te cache pas que ça me paraît très contraignant mais bon comme je vais avoir une nenette dans 3 mois j'aimerais bien comprendre avant de faire mon choix."

Meuh non Milanette, t'es pas du tout simple d'esprit ! Au départ ça paraît un peu compliqué c'est indéniable, et plein de codes mystérieux : TE1, TE2, papier de protection, voile polaire, couche classique, culotte de protection... et j'en passe !

D'une manière générale, tous les sites de ventes te proposent un mode d'emploi des couches lavables et surtout une définition précise de tous les types de couches qui existent (4 sortes différentes). Je ne te conseillerai pas de types de couches, il faut t'adapter à ton bébé, ton mode de vie, ton équipement (as-tu un sèche-linge ?).
Je te propose donc une info de base pour bien débuter. Elle n'est pas complète, mais pour moi, ce sont les 2-3 trucs à savoir avant d'acheter.

Pourquoi différents types de couches ?
Parce que chaque bébé est différent et chaque maman aussi. Certaines vont rechercher la simplicité et la couche qui ressemblera le plus à une jetable (= je la mets et une fois qu'elle est souillée, je la lave).
D'autres préféreront une couche plus absorbante, donc plus grosse, au fonctionnement plus "compliqué" (tout est relatif, y'a RIEN de compliqué en fait).

> La TE1: "Tout-en-Un" ou AIO (All in One). C'est ce que j'utilise en journée, d'une part parce qu'elles sont fines et d'autre part parce que le concept se rapproche d'une jetable, donc c'est plus simple d'utilisation pour le papa.
C'est une couche en tissu dans lequel est pressionné un insert (l'insert est la partie absorbante, la couche seule ne sert à rien). Dans celle que j'utilise, l'insert se place dans la couche (= couche "à poche"). L'insert est une bande de tissuS doublée voir triplée (ultra absorbant) à plier en deux ou non.
L'intérieur de la couche TE1 est souvent tapissé d'une matière "moderne" comme la polaire ou la suédine, qui donnent un effet "bébé au sec" : l'urine passe à travers le tissu pour se concentrer dans l'insert et non en surface, le bébé a donc les fesses en contact avec la polaire quasiment sèche). A noter : il existe des fermetures à scratch ou à pressions.

Une TE1 "à poche" - La So One de P'tits Dessous (testée et approuvée par ma fille)
L'insert est glissé dans la poche, celui-ci se plie en deux.


> La couche "classique" : Elle est constituée de deux parties : une couche absorbante et une culotte de protection étanche. Dans cette couche, la partie absorbante est la couche elle-même, on la met sur le bébé et on lui met ensuite une culotte de protection en tissu étanche.
Je n'en utilise que la nuit, parce que le concept ne plaît pas à Monsieur (plus contraignant quand il est pressé) mais aussi parce que la TE1 est déconseillé pour un usage longue durée (je ne change plus ma fille dans la nuit, donc il faut une couche qui dure 10 heures). C'est un bon système, mais certaines couches ont un effet... gros popotin (pas gênant la nuit).
 
 La couche So Bamboo Nuit, on met par-dessus une culotte de protection (à droite)
La Boubou porte les deux (pour le moment c'est ma meilleur couche de nuit).


Pour moi, c'est la base, je n'ai eu besoin que de ces données pour me décider. Après, il existe les couches TE2 (une culotte de protection et un insert qui se pressionne directement dessus.
La dernière révolution c'est la couche hybride, dont le fonctionnement se rapproche de la TE2. Pourquoi révolution ? Parce que l'insert peut être lavable... ou jetable (ça ressemble un peu à une serviette hygiénique. Ces couches modernes (exemple, la Hamac) constituent un bon compromis pour les sceptiques des lavables mais sont plus chères à l'achat. Mon obsession du "tout lavable" fait que je suis assez frileuse sur les inserts jetables, mais j'ai reçu une couche hybride que je vais tester tout l'été avec la Fève (rendez-vous en septembre).

> Dans le fond de ces couches, on place un voile de protection (appelé aussi papier de protection). Quand le bébé a fait des selles, le voile se jette directement dans les toilettes. Si l'enfant a fait pipi, le voile se lave (il peut être lavé trois ou quatre fois). On distingue le papier fin et le papier épais, le papier épais étant plus indiqué aux bébés allaités (selles liquides, le papier en absorbe donc une partie). Le voile de protection permet de ne pas (trop) salir  le fond des couches.
Bien sûr, il faut racheter des rouleaux (ou des boîtes) de papier tous les 3 mois environ (en ce qui nous concerne). Si on veut en faire l'économie, il suffit de remplacer ce voile par un voile polaire. Celui-ci est complètement lavable, toutefois, je suis obligée de le rincer rapidement sous l'eau quand la Fève fait caca (je n'ai aucun problème avec ça, mais ça n'est pas le cas de tout le monde). Ce problème n'existe pas quand l'enfant fait des selles moulées, puisqu'il suffit de secouer un peu le voile polaire pour que le "gros du problème" tombe dans les toilettes.

> Au quotidien, un change se déroule comme ça chez moi :
Je change ma fille comme tu le feras sur ton bébé (lingettes - lavables of course - liniment ou eau tout simplement), puis je place une couche TE1 sous elle, je ferme, roulez jeunesse !
La couche sale, je la mets dans un seau (oui, oui un seau) qui se ferme (pour éviter les odeurs de pipi, son caca ne sent rien... pour l'instant). Dans le fond de ce seau, je place toujours un bout de tissu sur lequel je mets quelques gouttes d'huile essentielle d'arbre à thé ou de lavandin. Ça laisse une odeur agréable et ça tue pas mal de bactéries. On peut aussi pulvériser de l'anti-bactérien spécial (Nappy Fresh ou Mio fresh) sur les couches, mais je n'aime pas.
Chez nous, la machine tourne tous les jours, donc ça n'augmente pas le nombre de lessives (on a compté !). Au départ, je faisais des lessives de couches, mais plus maintenant, je lave tout le linge avec, si c'est du linge clair. J'utilise une lessive recommandée (la plupart des lessives bio, ou la lessive Potion de Tots Bots, spécialement faite pour ça, ou la X-tra classique). Avec ma lessive, j'ajoute un peu de désinfectant Ecodoo, pour l'hygiène et la bonne odeur qu'il laisse. Les lessives usuelles encrassent les couches, c'est à dire qu'elles les rendent moins absorbantes au fil des lavages (les composants chimique et le savon créent une pellicule invisible et... étanche sur les parties absorbantes. Note qu'il est possible de décrasser ses couches). Il est inutile de mettre beaucoup de lessive, d'ailleurs, les doses indiquées sur les boîtes sont souvent trop élevées... pour qu'on consomme plus évidemment.

Si les couches sont très tâchées (les bébés allaités font des selles d'un magnifique jaune doré qui tâche bien !), je les frotte avec du savon détachant au fiel. Si les tâches perdurent, il suffit de les faire sécher au soleil (si tu n'as ni jardin ni balcon, les exposer face au soleil, ça marche quand même fenêtre fermée !). Le soleil est un détachant blanchissant très puissant... et écolo-écono ! Jamais de chlore, jamais d'assouplissant.

Tu sais tout Milanette, en tout cas l'essentiel et raconté à ma sauce. Ça a l'air long et fastidieux comme ça, mais c'est simple à vivre au quotidien(je suis une grosse feignante !). N'hésite pas à poser en commentaires toutes les questions que tu veux, j'y répondrai ! Si tu as peur d'être trop longue, mon mail est à droite .

Vous aimerez aussi...

0 commentaires

Newsletter