En sixième !

06 septembre

sixieme.jpg
Nous sommes rentrés du Gard hier matin à 6h (après une épopée de 12 heures, oui oui 12). L'après-midi, il a fallu aller acheter un sac à dos flambant neuf pour le Grand. Seul critère : du noir ! Un énorme sac à dos dans lequel on a mis ce matin... un agenda et un petit bloc-note... En rentrant du centre commercial, mon fils nous a avoué qu'il avait hâte... et pas hâte à la fois.
 
- J'ai pas envie de me relancer dans une année ! (mon pauvre, t'as pas fini...)
 
A 9 heures, impossible de se garer devant le collège. Évidemment, c'est la rentrée et évidemment je n'avais pas prévu de tourner dix minutes dans le quartier...
 
- Dépêche-toi Maman ! On nous TUE* si on est en retard ! Et c'est la HONTE en plus !
 
Pour sauver la vie de mon fils et/ou lui éviter une l'humiliation suprême du gamin qu'est en r'tard le premier jour, j'ai garé la 106 complètement en vrac devant le collège (en sortant, j'avais un gentil mot sur mon pare-brise). Le temps de caser la Boubou dans sa JPMBB et de me rendre compte que je n'avais pas mis de coussinets d'allaitement (grosse erreur) et nous étions dans cette cour immense du collège de Banlieue-sur-Orge.
 
Nous étions, hum, un ptit peu en retard à dire vrai et le Grand n'a pas retrouvé ses copains tout de suite. Sur son visage, j'ai retrouvé la même expression qu'il y'a quatre ans, lors de notre arrivée à Banlieue-sur-Orge. Il entrait en CE1 et ne connaissait personne. Quand je l'ai laissé cette année-là, il était au bord des larmes.
Et ce matin, rebelote. Le prof principal a emmené la classe, j'avais le cœur serré. Et le Grand est ressorti du bâtiment : je lui avais confié mes clefs de voiture pour mettre le bébé en écharpe.
 
- Merci chéri ! Ça va t'es sûr ?(question idiote, qui a déclenché quelques larmes)
 
- Ça va... j'ai un peu le stress, c'est tout.
 
Il a filé. Hors de question de pleurer devant les autres, ce que je comprends tout à fait. J'ai eu ma ptite larme aussi, on ne se refait pas et j'ai rejoint les autres parents pour une petite réunion. C'était sport avec la Boubou qui a retrouvé son calme avec une petite tétée.
 
13h24... Le Grand est rentré depuis 10 minutes. Bilan plutôt mitigé : il n'a aucun copain de sa classe avec lui cette année. C'est, je cite, nul, trop nul et naze de passer une année avec des gens qu'il ne connaît pas !
 
- Je vais m'ennuyer, j'ai rien à leur dire. Vraiment, c'est nul ! Y'a que moi qui suis tout seul dans cette classe. Et je connais Maxime mais bon, c'est pas franchement mon copain ! Je vais passer un an avec des gens que j'connais pas !
 
 
Je lui dis ou pas que dans une semaine ça ira déjà mieux ?
 
 
* Après vérification approfondie, il semblerait qu'on ne tue plus les enfants en retard. Ouf, sauvés.

Vous aimerez aussi...

17 commentaires


  1. Quelques jours d'adaptation et tout ira mieux ... Et de nouveaux amis à l'horizon ;o)


    RépondreSupprimer

  2. Alleeeeez... sois pas vache, tu peux quand même lui dire que c'est ça qui est cool avec le collège : tu gardes tes anciens copains et tu t'en fais de nouveaux. Même s'il ne te croira pas
    (aujourd'hui en tous les cas)... tu peux quand même lui dire ...


    RépondreSupprimer

  3. Alala les rentrées des classes... C'est jamais drôle, SURTOUT quand on change de niveau... Heureusement que les enfants ont cette faculté à s'adapter très vite !
    Pour toi ça va être "repos" avec cette rentrée, des journées avec la fève uniquement du coup.


    RépondreSupprimer

  4. Idem, rentrée en 6ème pour ma grande ce matin.

    Je n'ai même pas eu le droit de l'accompagner au collège, elle a voulu prendre le bus avec ses copines, et ne pas s'encombrer de parents...

    Et sinon, ici, ils s'arrangent pour mettre au moins 3 gamins de la classe précedente ensemble.

    j'attends le retour, à 17h30!


    RépondreSupprimer

  5. Bien oui, dans une semaine ça ira mieux ;-)
    Allez courage à ton grand haricot...


    RépondreSupprimer

  6. En 6ème... déjà !
    Si j'avais quelque chose à lui dire, je lui dirais qu'il s'apprête à vivre les plus belles années de sa vie... Ce fût le cas pour moi (et tu sais pourquoi). ;-)
    Ps : J'espère que vous avez passé de bonnes vacances.


    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. Les plus belles oui ;-) Les vacances, c'était top, ça donne envie d'avoir une maison ! Je te raconterai !



      Supprimer

  7. P'tit Mec N°3 n'avait aucun de ses copains non plus l'an dernier, et il s'en ai fait d'autres en quelques jours ....
    Sinon sa classe de 5ème est nulle et les nouveaux profs aussi !!


    RépondreSupprimer

  8. Un grand cap à passer, bon courage ;)
    Et merci de m'avoir ramenée presque 20 ans en arrière, j'ai lu ce livre de Susie Morgenstern en entrant en 6ème... :)


    RépondreSupprimer

  9. D'façon le collège c'est trooooooooooooooop nul ! Non ?!


    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. Je dirais même plus : c'est naaaaze !



      Supprimer

  10. Bonjour, Nanette ! C'est drôle, j'ai distribué le livre de ton illustration à mes petits sixièmes ce matin... ! Des bises à ton collégien, je suis sure qu'il sera le chouchou de sa prof de Français
    !


    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. C'est sa prof principale en plus, il l'adore déjà. Il est comme moi, très littéraire et pas du tout matheux !



      Supprimer

  11. Pauvre chouchou, c'est pas facile les débuts !


    RépondreSupprimer

  12. Ahhh la sixième... de Susie Morgensten: je m'en souviens comme si c'était hier (ouais hier c'était il y a pfff presque 20ans: OUPS), notre prof principale nous avait demandé de lire ce livre et
    ben, j'avais bien aimé! Ca résume assez bien l'entrée en 6è!
    Moi, le cap, c'était le CP pour ma grande, et la PS pour mon numéro 2. Numéro 3 commence chez sa nounou le 19sept et après grande rentrée pour moi..au travail!


    RépondreSupprimer

  13. Ah le stress de la première journée de 6e je l'ai encore en souvenir au fond de mes trippes...


    RépondreSupprimer

Newsletter