Six mois avec toi

06 octobre

Elle et moi, nous avons notre routine du matin. J'ai juste à me pencher pour la prendre dans son couffin, tôt, très tôt le matin et elle me sourit dans son sommeil.
Elle est molle et toute chaude quand je la pose entre son père et moi pour un câlin à trois avant qu'il se lève pour se préparer. Elle s'éveille un instant, contrariée. Il l'embrasse, elle lui sourit puis se retourne et cherche mon sein.
 
Les yeux fermés, même dans le noir, elle arrive à trouver ce sein qui la nourrit mais pas seulement. Il la rassure, il l'apaise, il la calme.  Depuis peu, elle est facilement distraite au moment de la tétée. D'où vient donc cette lueur ? De la télé ? Et elle tourne la tête pour regarder... oubliant de lâcher le sein. Je réprime un "aïe" mais elle a senti que j'ai eu mal, ses sourcils se lèvent, interrogateurs.
Elle aime téter, les yeux dans les miens et elle sourit, le sein encore dans la bouche. Peu après, elle s'endort. Je n'ai pas envie de la mettre dans son lit, je la garde contre moi, dans ma chaleur.
 
Quand le cœur nous en dit, nous prenons notre bain toutes les deux, comme je le faisais avec son frère au même âge. Elle aime l'eau. Je la savonne partout, tant elle a de petits plis mignons. Et je la mords, je la bisouille. Elle éclate de rire et se tortille pour m'échapper.
 
J'ai acheté des vêtements pour allaiter discrètement partout : au resto, en famille... Et Elle, Elle s'obstine à tirer dessus pour me déshabiller ! Je me demandais pourquoi. Elle voulait juste glisser sa main sous le tissu et toucher ma peau. Sa petite main potelée et blanche sur ma peau noire. Parfois ça me fait pleurer rien qu'en regardant ça.
 
Moi, sa maman, je suis très fusionnelle avec Elle. Je m'en rends compte et je l'assume. Je ris au nez de ceux qui m'affirment qu'elle sera trop gâtée. On ne gâte pas avec de l'amour. Me détacher d'elle me demande toujours un vrai effort, c'est pour ça que je ne le fais pas. Que NOUS ne le faisons pas. Parce que son père aussi ne se voit pas la confier tout de suite.
 
Parfois, Elle me fatigue. Pas la nuit, je trouve ça simple la nuit. Elle me fatigue le jour quand elle braille quand je quitte une pièce. J'arrive à décoder son langage. Souvent quand je reviens, elle se met à sourire.
 
Elle fait des progrès tous les jours. Je la laisse sur le ventre sur son tapis et la retrouve sur le dos (mais pas le contraire). Je la laisse tête au nord et la retrouve dans l'autre sens. Elle rampe la bougresse... mais pas devant nous. Comment fait-elle ? Mystère.
 
Il y en a un qu'elle ne boude jamais, c'est son frère. Peu importe qu'il soit parti quatre jours chez son père, elle l'accueille toujours avec le sourire. Le soir, calée dans son coussin, elle joue avec lui sur son lit. J'entends leurs éclats de rire et ça me fait du bien. J'oublie les pleurs de la journée et les devoirs du soir et je savoure ma chance d'avoir deux enfants qui s'aiment.
Je les regarde en cachette. Elle agrippe sa tête et lui fait un "bisou", en ouvrant grand la bouche et en lui bavant dessus.
Le samedi matin, le Grand se glisse aussi dans notre lit : "coucou ma sœur, tu vas bien ?". Il s'allonge sur le dos et je la pose sur son torse, elle y colle son oreille et se rendort parfois.
 
Elle a peur dans les escaliers. Quand on les descend avec elle dans les bras, on la sent se raidir et ses petites mains s'agrippe à nos vêtements.
Elle a peur des bruits inconnus : l'aspirateur, la machine à coudre, les portes qui claquent. Et puis elle s'y habitue et tourne la tête dans sa direction quand elle entend la machine.
 
Elle s'intéresse à ce qu'il y a dans nos assiettes. Bientôt, très bientôt elle découvrira de nouvelles saveurs. Et ça me rend un peu triste, un cap va être franchi. Elle grandit cette toute petite fille, plus si petite que ça.
 
En famille, quand il y a du monde et qu'elle est dans d'autres bras, je sens son petit regard qui nous cherche et je fonds. Je ne vais pas la chercher tout de suite, je savoure l'instant qui précède ces petites retrouvailles...
Puis elle voit son père et bat des mains, des pieds. C'est sa manière à elle de tendre les bras, de dire "prends-moi dans tes bras Papa !". Ils sont beaux tous les deux.
 
J'aime notre routine et les journées passées toutes les deux.
Je n'ai pas envie de lui imposer un rythme, je veux qu'elle ai le sien. Elle ne sait pas encore s'endormir seule, et alors ?
J'aime pouvoir profiter d'elle, de ses premiers mois, de ses premières années. J'ai envie d'être là pour toutes ses premières fois.
 
Ce n'est pas un caprice, c'est un désir. Il n'y a pas de mots pour décrire le soulagement que je ressens depuis que ma décision est prise. Je garde ma fille avec moi, elle n'ira pas à la crèche. Elles seront bien trop courtes ses premières années.
 
Demain, elle a 6 mois.
 
100_1595.JPG
 Vallon Pont d'Arc - août 2011

Vous aimerez aussi...

47 commentaires


  1. Je "nous" reconnais en te lisant ! On doit être fusionnelles Bébélzebuth et moi :D sauf qu'ici c'est une petite main pain d'épice qui se pose sur ma peau blanche et moi aussi je trouve ça beau :)


    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. Vive le métissage ;-) Et des bises à Belzébuth !



      Supprimer

  2. Quelle belle déclaration d'amour!! Aah c'est beau... et quelle jolie photo! De gros bisous à toute les deux


    RépondreSupprimer

  3. C'est bon de lire tant de bonheur.


    RépondreSupprimer

  4. Je suis toute zémue à te lire, ces mots peuvent coller à l'histoire de notre fils, il a 7 mois et demi...
    Des fois je suis au bord des larmes juste en le regardant, des larmes d'amour, mais il y a aussi comme tu le dis si bien, des moments où, ben, un peu ras le bol quoi !
    En revanche, je n'ai pas pu rester avec mon bébé, mais ce genre de chose est tellement personnelle et la situation unique à chaque famille, donc on ne peut pas "comparer" ou "envier" son voisin
    ;)
    Merci, comme à chaque fois


    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. Tu sais, j'ai été contrainte aussi de laisser mon fils très tôt. C'est sans doute pour ça que je ne voulais pas réitérer ça. mais chacun fait comme il peut, si ça se trouve dans 6 mois je ne
      dirai pas la même chose !



      Supprimer

  5. Même dans ton billet, on sent votre amour. Happy 6 mois! J'ai hâte de découvrir tout cela avec notre petit homme aussi :)


    RépondreSupprimer

  6. Nanette, c'est trop beau ce que tu as écrit, plein d'amour et de tendresse. Les enfants, c'est pas QUE du bonheur, mais c'est du bonheur quand même...


    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. J'apprécie d'avoir le TEMPS de profiter d'elle. Même si elle sait être casse-pied des fois.



      Supprimer

  7. =)
    C'est juste très beau, très émouvant.
    J'aime beaucoup ce genre de billet, rempli d'amour, ça fait un bien fou. Merci beaucoup =)


    RépondreSupprimer

  8. Profites moi ça me fend le coeur de la réveiller le matin quand je dois partir travailler et de lui casser son petit rythme.


    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. J'ai connu ça et très tôt pour mon fils. ca m'a un peu traumatisée :-/



      Supprimer

  9. Joyeux 6 mois petite demoiselle !! Et plein de bises à ta maman qui a bien raison de profiter de toi !!!


    RépondreSupprimer

  10. ton billet est magnifique!!!!bravo!l'Amour d'une mère pour ses enfants, c'est vraiment beau à lire et à écrire!!


    RépondreSupprimer

  11. qu'elle beau post!! et si on pouvait être a la maison mais faut bien aller bosser pour pouvoir y arriver, la vie est dure même pour nos enfants, hélas!!
    mon fils a commencé a manger a 9mois 1/2...


    RépondreSupprimer

  12. nanette te lire est un vrai plaisir, on sent ton bonheur d'être maman a l'état pur et c'est magnifique, profites bien de ces beaux moments avec elle..Moi aussi j'ai cette chance et ces moments sont
    uniques..


    RépondreSupprimer

  13. J'ai fait le même choix (j'ai la chance que ça ait pu être un choix) que toi et je ne le regrette absolument pas. Même si des fois j'aurais eu envie de voir plus d'autres gens (des adultes par
    exemple) et que sur la fin de cette année passée toutes les deux, je sentais qu'il était temps pour nous deux de commencer nos vies "séparées". Ca a juste été magique et génial de la voir grandir
    tout les jours. Profite-bien de ta puce. :larmichette:


    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. C'est un choix qui prend compte plein de paramètres, notamment professionnels. je ne me vois pas du tout retravailler pour quelqu'un. Du moins pas avant quelque temps...



      Supprimer

  14. Super article ... merci bcp ! vraiment ce que je ressens aussi chaque matin en allant chercher mon petit bonhomme ... a contre-coeur je retourne bosser en janvier !


    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. Encore quelques mois ! Profite, profite !



      Supprimer

  15. Je découvre ton blog grâce à ce magnifique article. Mon Lustucru a 6 mois également, et moi aussi je suis fusionnelle et je l'assume !!!


    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. Merci Mardy ! Et des bises à Lustucru !



      Supprimer

  16. très beau billet. j'ai gardé Milou avec moi pour les mêmes raisons ;)


    RépondreSupprimer

  17. Nanette, c'est trop beau, ça me fou le slarmes... quelle jolie déclaration. Un gros bisous sur chaque plis de ton bébé potelée ♥


    RépondreSupprimer

  18. Moi ça va! J'ai commencé ma formation pour adulte pour être coiffeuse, et tout se passe très bien pour l'instant! =)
    Je suis aux anges. ça fait du bien!
    Et aujourd'hui, j'ai beaucoup pensé à toi, j'ai vu mes deux amies qui ont accouché le mois dernier, et une des deux a un petit métisse, et a le droit à des "réflexions" comme les tiennes^^.

    Merci pour tes billets en tout cas! =)


    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. Reconversion totale alors ? Je suis très contente pour toi !



      Supprimer

  19. Un billet doux, beau et potelé ...


    RépondreSupprimer

  20. J'ai gardé N°1 toute sa premiere année dans les mêmes circonstances que toi (chomage): aucun, mais alors AUCUN regret!
    Enjoy :))


    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. Je profite à fond (même si elle me saoule des fois !)



      Supprimer

  21. Bon MiniVersaire à ta puce :)
    Ici l'aspirateur est un bruit très connu ;) D'ailleurs il calme Chichi quand il ronchonne dans son parc ;)


    RépondreSupprimer

  22. Ah oui, reconversion totale! mais c'est ce qu'il fallait je crois. Tout reprendre, redémarrer, et oublier le stress, déprime et autres des tentatives d'avant. =)
    Je te souhaite de trouver ton bonhuer aussi et de t'épanouir dans ton travail! tu le mérites bien!!


    RépondreSupprimer

  23. J'ai les larmes aux yeux en lisant ton texte, ah là là c'est super fort.Tu as bien raison de profiter de ta Ptite Princesse le plus lontemps possible.


    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. J'en profite chaque jour, même les plus difficiles ;-)



      Supprimer

  24. j'ai adoré votre texte.. émouvant vibrant d'amour..mon fils vient d'avoir six mois.. que j'allaite toujours.. vraiment très bien écrit vous avez du talent pour transcrire les émotions en mots!!


    RépondreSupprimer

Newsletter