Nos rentrées des classes

06 septembre

Aujourd'hui c'est mercredi et je trouve enfin le temps de me poser pour : souffler, me reposer, écrire ici et faire le point sur ces deux jours de rentrée.

J'ai fait ma pré-rentrée avant toutes les pré-rentrées, le 27 août. Au menu, des conférences avec les grands pontes de l'Education Nationale pendant deux jours (loin de la maison sinon c'est pas drôle), une journée à rencontrer nos tuteurs de stage, un jeudi entier à la fac (département ESPE - Ecole Supérieur de l'Enseignement et de l'Education) et enfin le vendredi, la "vraie" pré-rentrée dans nos écoles.

Lundi 3 a été mon saut dans le grand bain ! 26 petites âmes de CE2 ont pris place dans ma classe. J'ai assuré ma rentrée seule puisque le lundi et le mardi sont mes jours de charge de classe (jeudi et vendredi je serai à mon tour observatrice de ma binôme). Ça s'est passé... comme une rentrée ! J'avais tellement de paperasse à distribuer que j'ai dû découper cette corvée en plusieurs fois. Il ne m'a fallu qu'une petite journée pour mémoriser les prénoms de chacun. Je les trouve tous adorables et attachants mais quelle énergie ! Deux mois sans se voir, ils en avaient des choses à se dire. Et des stylos et feutres fluos à se montrer...

Ma classe (la classe !)

Ce fut une rentrée atypique puisque je n'ai pas pu accompagner ma Boubou pour sa rentrée de CE1. C'était la première fois et heureusement que j'ai été bien occupée par ma propre rentrée. De son côté, Petite Fleur faisait également sa rentrée chez la nounou, plutôt bien vécue même si elle refuse de manger quoi que ce soit là-bas pour l'instant.
Quant au Grand, sa rentrée se passe maintenant, nous aurons donc des nouvelles plus tard (ou pas puisque sa spécialité est justement de ne pas donner de nouvelles - le chameau).

Si vous me suivez sur Instagram, vous savez que Numéro 4, l'Ultime, sera parmi nous en novembre. Il a fait sa rentrée bien au chaud dans mon ventre et s'est fait remarquer par de nombreuses contractions. J'arrête le travail le 16 octobre... si je tiens jusque là !

C'est un garçon !

Vous aimerez aussi...

0 commentaires

Newsletter